frenes

Son histoire

Juste derrière les thermes, vous pouvez voir encore les vestiges de la première saline ouverte en 1843 après la loi Louis Philippe, ordonnant que tout sel doit venir d’une exploitation avec des règles strictes, produisant minimum 500 tonnes de sel par an. C’en était terminé du façonnage du sel artisanal dans les maisons avec les « Tiradous » portant 150 Kg.

salines1
salines2

Sel de Salies de Bearn blasonExploitation

De nos jours, le sel est exploité pour un usage alimentaire (exclusivité salaison du jambon de Bayonne). On y produit environ 2000 tonnes de sel par an.

L’Indication Géographique Protégée (IGP) « Sel de Salies-de-Béarn » a été enregistrée par la Communauté Européenne en date du 1er juin 2016 et publiée au JOCE du 14 juin 2016.
Elle garantit aux consommateurs la qualité et l’origine du sel de Salies-de-Béarn, dont les règles d’élaboration sont spécifiées dans un cahier des charges homologué par la Communauté Européenne.

L’espace muséographique des Salines permet de découvrir l’histoire de la cité du sel et d’observer l’activité des Salines avec une présentation des différentes étapes de fabrication.

 

 

 lien en savoir plus