LE TOURISME A SALIES DE BEARN

LAISSEZ-VOUS GUIDER

Flâner dans les vieilles rues.

La place du Bayàa : Elle recouvre actuellement « l’œil de la source » et l’antique bassin où autrefois les habitants puisaient l’eau salée selon un rituel unique et bien règlementé. Un très pittoresque marché s’y tient tous les jeudis matin.


Sur les arcades de pierre, face à l’Hôtel de Ville : remarquer la tête de sanglier d’où jaillit un filet d’eau. Lire la très belle légende qui s’y rattache.


C’est autour de cette source que s’est développée la vieille ville depuis le haut Moyen Age dans une configuration en « coquille d’escargot ».

 

La Venise Salisienne


Les maisons anciennes qui bordent la place lui confèrent un cachet particulier qui vous transporte dans l’Histoire de la ville.


Vous pénétrez dans les ruelles étroites bordées de typiques maisons à colombages, (XVIième, XVIIième siècle),  aux toits pentus recouverts de tuiles plates traditionnelles ou dites «en écaille de poisson ».


Au pied de l’une d’elles, rue Pont Mayou,  vous découvrez l’un des derniers « coulédés » de pierre : auge dans lesquelles les porteurs d’eau salée (tiredous) vidaient leurs « sameaux » (cuveaux de bois). Ces « coulédés » communiquaient avec les ateliers de façonneurs de Sel.


Après avoir visité le Musée du Sel et des Traditions Béarnaises, flânez de ruelle en ruelle, parfois au travers de venelles étroites  aux pavés d’origine. Ne  manquez surtout pas la rue Loumé aux jolies façades abondamment fleuries.


Vous arrivez tout au bout sur le vieux pont de pierre qui enjambe le ruisseau : le Saleys : rivière imprévisible au mince filet d’eau l’été et grondante tel un torrent après les pluies d’orages.


Depuis le pont et sur votre droite, vous apercevez à gauche les maisons sur pilotis et sur la droite la plus célèbre des vieilles maisons Salisiennes actuellement reconstruite, semblable à l’identique et avec des matériaux anciens, par un artisan amoureux de sa ville et de sa richesse architecturale. Si vous avez le bonheur de le  rencontrer sur son « chantier », il vous révèlera tous les secrets et les savoir faire de son métier mis en pratique dans cette Œuvre d’Art.


A l’arrière plan : le barrage d’un ancien moulin et au dessus : le Pont de la lune : La Carte postale la plus vendue et le lieu le plus photographié de la Cité : Ravissant !


Face à vous : l’église Saint Vincent au majestueux clocher fortifié. A visiter absolument.


Sur votre gauche, à cinquante mètres vous découvrez le jardin public : ses paisibles allées et ses espaces fleuris. Faites une halte devant le splendide kiosque à musique : témoin des nombreuses animations musicales lors des chaudes soirées d’étés présentes et passées.


A l’arrière plan : le Chalet et le somptueux Hôtel du Parc où vous accueille le Casino son Hôtel restaurant, ses jeux, le tout  dans un décor classé à ne manquer sous aucun prétexte.


Sur votre gauche : l’établissement thermal (1894) à l’architecture  de style Mauresque flanqué de sa tour : sorte de minaret qui fit office autrefois de réserve d’eau.